Musée du quai Branly : D’un regard à l’autre, exposition inaugurale de la Galerie jardin du 18 septembre au 21 janvier 2006

Magazine > Expos >

Le musée du quai Branly

Le musée du quai Branly

Résumé
Le musée du quai Branly, ouvert depuis le 23 juin dernier, s’attache à donner la pleine mesure de l’importance des Arts et Civilisations d’Afrique, d’Asie, d’Océanie et des Amériques à la croisée d’influences culturelles, religieuses et historiques multiples.
Situé en bord de Seine au pied de la tour Eiffel, le musée se veut un lieu de dialogue scientifique et artistique, carrefour d’échanges entre le public, les chercheurs, les étudiants ou encore les créateurs contemporains.

Le musée du quai Branly

Musée du quai Branly:

Le musée du quai Branly, ouvert depuis le 23 juin dernier, s’attache à donner la pleine mesure de l’importance des Arts et Civilisations d’Afrique, d’Asie, d’Océanie et des Amériques à la croisée d’influences culturelles, religieuses et historiques multiples.
Situé en bord de Seine au pied de la tour Eiffel, le musée se veut un lieu de dialogue scientifique et artistique, carrefour d’échanges entre le public, les chercheurs, les étudiants ou encore les créateurs contemporains.

Conçu par l’architecte Jean Nouvel, le musée du quai Branly présente de façon permanente 3500 oeuvres de ce patrimoine universel et consacre près de 5000m2 à des expositions temporaires.

D’un regard à l’autre

Pour la rentrée, le musée quai Branly présente l’exposition inaugurale de la Galerie jardin : D’un regard à l’autre du 18 septembre au 21 janvier.

L’exposition est consacrée aux visions et aux sensibilités successives portées par les
Européens sur les cultures découvertes par voie de mer en Afrique, Amérique et Océanie. Idoles, bibelots exotiques, fétiches, sculptures primitives tracent la diversité de ces approches qui amorcent une histoire de la culture occidentale dans son rapport à l’Autre, perçu tantôt comme l’être originel, pur et innocent, tantôt comme le sauvage ou le cannibale aux instincts sanguinaires.

Le musée du quai Branly présente non seulement des oeuvres d’autres cultures témoignant des premiers contacts avec l’Europe, mais aussi des oeuvres européennes au milieu desquelles ces "autres" oeuvres furent exposées.
L’exposition montre ainsi, en une suite de contextes singuliers, comment les regards européens ont progressivement admis d’autres créations.
Articulée en 5 grandes séquences, l’exposition souligne donc les changements de lieux sociaux, de publics, de discours, de voisinage, de manières de montrer :
"Théâtre du monde "(1450 – 1700), "Histoires naturelles du monde" (1760 – 1800), "Spécimens ou le grand herbier du monde "(1800 – 1850), "Sciences des peuples, invention de l’humanité " (1850 – 1920), " Mutations esthétiques" (1900 – 2006).

Soit près de 1400 oeuvres et objets, curiosités et merveilles, sculptures et objets rituels, gravures, dessins et peintures, photographies et documents, pour une grande partie prêtés par de grands musées européens, afin d’instaurer un dialogue inédit entre le visiteur et cette réflexion sur les nouveaux regards successifs portés, à travers le temps, par les occidentaux sur l’Autre.

Au fil du parcours, le visiteur va ainsi rencontrer la Nef de Charles-Quint, trésor du musée d’Ecouen, les portraits d’indiens du Brésil peints en 1637 pour le palais du prince de Nassau, un masque précolombien en turquoise monté par les Médicis, des ivoires afro portugais du XVIe siècle, un costume de deuilleur de Tahiti rapporté par le capitaine Cook, un trophée d’armes de près de 600 pièces, un remarquable ensemble d’une centaine de photographies dites « ethnographiques » du XIXe siècle, La charmeuse de serpent du Douanier Rousseau, des objets africains et océaniens acquis par Picasso et ses amis vers 1906 et les pièces de grands marchands comme Paul Guillaume dans les années 30, Noire et Blanche de Man Ray, des exemples d’art colonial jusqu’à la question du chef d’œuvre universel.
La pertinence de l’exposition tient à cette profondeur historique permettant d’inscrire ces objets dans une histoire de l’art élargie. « D’un regard l’Autre » restitue ainsi la volonté de mettre en perspective une réflexion originale sur l’altérité, problématique située au coeur des fondamentaux du musée du quai Branly.


Vous pourrez découvrir l’exposition du mardi au dimanche de 10h à 18h30, avec une nocturne le jeudi jusqu’à 21h30 heures.
Entrée réservée, dès 9h, pour les groupes

Pour tous renseignements, vous pourrez contacter le musée Quai Branly
Téléphone : 01 56 61 70 00
Mail : contact@quaibranly.fr
Site Internet : www.quaibranly.fr

Ajouté le 05/09/2006 à 15h55, consulté 1167 fois

> retour page précédente




  • et ba moi je vé une recherche la dessus (sur le qu...
    par lolo le 04/10/2006 à 18h52
    et ba moi je vé une recherche la dessus (sur le quai branly ) et i ba c super !!!

  • c super interressant, j'avais moi aussi a faire u...
    par leti le 25/11/2009 à 14h23
    c super interressant, j'avais moi aussi a faire une rechercher sur ce musée et je suis contente d'etre allée sur ce site, il ya pleins d'info. merci

Tapez votre commentaire ci-dessous :
Code de sécurité :
Code de sécurité à recopier
Veuillez recopier le code de sécurité :
Votre pseudo :   

Tout commentaire jugé diffamatoire ou insultant sera supprimé. Pour toute conversation privée merci de bien vouloir vous adressez directement à la personne concernée.