Stéphane Ropa, La lune écoute aux portes autour de textes, lettres poèmes et chansons de Georges Brassens

Magazine > Spectacles >

La Lune écoute aux portes - Stéphane Ropa

La Lune écoute aux portes - Stéphane Ropa

Résumé
Stéphane Ropa nous présente son spectacle, La lune écoute aux portes autour de textes, lettres poèmes et chansons de Georges Brassens, dès le 17 janvier au théâtre Maurice Ravel et au Funambule Montmartre.

La Lune écoute aux portes - Stéphane Ropa

Stéphane Ropa nous présente son spectacle, La lune écoute aux portes autour de textes, lettres poèmes et chansons de Georges Brassens, dès le 17 janvier au théâtre Maurice Ravel et au Funambule Montmartre.

La lune écoute aux portes est le titre du premier ouvrage publié à compte d’auteur en 1947 par Georges Brassens, après deux recueils de poèmes parus avant guerre.

En 1944, échappé du STO lors d’une permission, Brassens se cache à Paris chez Jeanne, qui habite avec son mari Marcel une petite maison du XIVe arrondissement. C’est là, dans une pauvreté et un inconfort absolus, qu’il écrit la plupart de ses chansons, ainsi que deux romans, des poèmes et de nombreuses lettres à ses amis. Brassens y évoque son travail, ses lectures, ses amitiés, ses réflexions et la grande misère dans laquelle ils se débattent : sans les timbres que ses correspondants lui adressent, il n’aurait pas pu leur répondre…
Le placement de chansons et les débuts sur scène marquent la fin de cette période de vaches faméliques, vers 1952, date des dernières lettres citées dans le spectacle.

Dans un décor épuré sous la lune, sur les toits, et près des chats, un pierrot bohème accompagné à la guitare nous emmène dans l’antre où Brassens composait et écrivait. Tantôt forte, tantôt humoristique, tantôt sensible, cette mise en image du petit théâtre intérieur de l’artiste au travers de ses lettres, textes, poèmes et chansons éclaire d’un jour nouveau l’âme et la poésie de son œuvre et cette extraordinaire liberté de pensée si controversée à son époque et tellement actuelle.
Un voyage intérieur qui nous ramène face au monde, face à la vie, face à nous. Tout simplement.

"Georges Brassens, le nom m’évoque le chanteur-poète, la pipe, la guitare et des refrains populaires. Un stéréotype commun dont je me contentais.
En découvrant l’écriture poétique, tantôt absurde, tantôt intime de l’artiste, je rencontre un univers de valeurs, d’humanité, de forces, de convictions et de questionnements, puis l’essence même du personnage : la liberté. En accord avec l’âme et la somme de fondamentaux de l’homme, je me dynamise à dire, jouer et chanter cette œuvre poétique en dehors de toute convention et avec la volonté de ne pas "faire du Brassens", mais avec ce que je suis là et maintenant. Le choix de la guitare accompagne la mise en lumière de ce petit théâtre intérieur.
Créer un spectacle dans un langage d’âme à âme où les émotions vibrent.
Un spectacle pour voir et entendre que Brassens c’est aussi ça, un spectacle pour parler d’un essentiel oublié de nos jours, un spectacle qui nous pose la question : "ne sommes-nous pas plus libres qu’on ne le pense ? "Stéphane Ropa

Dans son spectacle, Stéphane Ropa reprend des textes tirés de différentes œuvres de Georges Brassens telles que La lune écoute aux portes, recueil (Éditions d’emprunt Gallimard/NRF, 1947),  Lettres à Toussenot 1946-1950, Poèmes (1944 – 1966). Mais on retrouve également des extraits ou les chansons intégrales de Georges Brassens : Celui qui a mal tourné, Les Bancs publics, Le Parapluie, Si seulement elle était jolie, Saturne, Chez Jeanne, Le Pornographe, Les Copains d’abord, La Marine, La Maîtresse d’école, Les Oiseaux de passage (texte de Jean Richepin), Les Illusions perdues, Mourir pour des idées, Le Fossoyeur, La Prière (texte de Francis Jammes), Le Vent.

Stéphane Ropa, né en 1977 fait ses premiers pas sur scène dès 1977 en cabaret et café théâtre. En 2000 il vit ses 1ères expériences comme acteur avec la compagnie du Point Commun de Jean Guilbert. Un an plus tard, il participe à la création de la pièce les Intrèpides, puis découvre le travail de recherche et de création du spectacle vivant en 2003 auprès de la compagnie de danse contemporaine Françoise Murcia.

Après plusieurs participations au festival Georges-Brassens de Vaison-la-Romaine, le président de la manifestation, Georges Boulard, lui demande une création pour l’édition 2004.
En avril 2004 est alors créé le spectacle La lune écoute aux portes, approche théâtrale de l’univers de Georges Brassens. L’originalité de cette démarche s’appuie sur la mise en scène et en lumière de textes rarement connus du grand public.
Stéphane continue ses recherches sur le travail de l’acteur et suit à la fin de l’année 2004 un stage intitulé « Du texte au vivant » avec Jean Paul Denizon. Cette même année, il explore également la commedia dell’arte.
Afin de professionnaliser la démarche, il crée en décembre 2005 la structure MYOSOTIS production.
Au fil des rencontres, Stéphane travaille aujourd’hui à l’écriture, la création et la réalisation d’un projet audiovisuel destiné au public du Nord de la France, Buque à l’porte.
Pour le printemps 2008, une nouvelle création « seul en scène » est en projet. Le propos est de visiter l’humanité des mineurs du Nord sous le canevas de la commedia dell’arte : Mineur dell’arte. Un hommage à ces « gueules noires » qu’étaient les Ch’tis, les Italiens, les Polonais et les Marocains.
Dans ses travaux de création, Stéphane s’attache à allier le langage à la musique. Sur le spectacle La lune écoute aux portes, le choix de la guitare accompagne la mise en lumière du théâtre intérieur de Georges Brassens. Mineurs dell’arte sera accompagné à l’accordéon et probablement d’une chorale.


Venez découvrir le spectacle  La Lune écoute aux portes de Stéphane Ropa :

THÉÂTRE MAURICE RAVEL - 6, avenue Maurice Ravel 75012 Paris - Tarifs : 13 et 11 €
- les 17,18, 19 janvier à 20h30
-  le 21 janvier à 15h30
- les 25, 26, 27 janvier à 20h30
- le 28 janvier à 15h30
-  les 1, 2, 3 février à 20h30
- le 4 février à 15h30

LE FUNAMBULE MONTMARTRE - 53, rue des saules 75018 Paris - les dimanches à 17 h Tarifs : 16, 12 et 10 €
- les 11, 18 et 25 février
- les 4, 11, 18 et 25 mars
- le 1er avril

Ajouté le 10/01/2007 à 11h20, consulté 9931 fois

> retour page précédente




  • J'ai eu le bonheur de voir le spectacle de stephan...
    par dore59 le 11/12/2008 à 21h49
    J'ai eu le bonheur de voir le spectacle de stephane ROPA sur la lune ecoute aux portes de BRASSENS et en ai éré echanté.Quelle maîtrise de l'espace scénique ,avec le guitariste qui tient bien évidemment sa place dans ce spectacle, en hommage,a tonton georges.Un pur moment de plaisir.A voir et à revoir en souvenir du " maître".

Tapez votre commentaire ci-dessous :
Code de sécurité :
Code de sécurité à recopier
Veuillez recopier le code de sécurité :
Votre pseudo :   

Tout commentaire jugé diffamatoire ou insultant sera supprimé. Pour toute conversation privée merci de bien vouloir vous adressez directement à la personne concernée.