Le musée du quai Branly présente : Ivoires d’Afrique et Au nord de Sumatra, du 19 février au 11 mai 2008

Magazine > Expos >

Expositions quai Branly : Ivoires d’Afrique et Au nord de Sumatra

Expositions quai Branly : Ivoires d’Afrique et Au nord de Sumatra

Résumé

Le musée du quai Branly vous présente deux nouvelles expositions dossiers du 19 février au 11 mai 2008 : Ivoires d’Afrique et Au nord de Sumatra : les batak.

Expositions quai Branly : Ivoires d’Afrique et Au nord de Sumatra


Le musée du quai Branly vous présente deux nouvelles expositions dossiers du 19 février au 11 mai 2008 : Ivoires d'Afrique et Au nord de Sumatra : les batak.
 
Ivoires d'Afrique réunit une vingtaine des plus anciens objets africains collectés par les européens et conservés dans des collections européennes.
 
L'exposition met également en à disposition du public des documents mettant en valeur la profondeur historique du continent africain et de ses productions ainsi que la circulation des motifs iconographiques entre Europe et Afrique.
 
Ivoires d'Afrique propose au public un aspect peu connu de l'histoire du goût et de l'histoire de l'art.

Les pièces rassemblées dans l'exposition Ivoires d'Afrique proviennent du musée du quai Branly, mais aussi de différents musées français : le musée national de la Renaissance (Ecouen), le musée de la musique (Paris), le musée national du Moyen Âge (Paris), les musées des beaux-arts de Dijon, de Lille, et de Rennes, le musée du château (Blois). Les documents évoquant le contexte historique ont été prêtés par la Bibliothèque nationale de France et le Musée des arts décoratifs (Paris)
 
Cette exposition est présentée sous la direction d'Ezio Bassani.
 
L'exposition Au nord de Sumatra : les batak met en avant un ensemble d'objets exceptionnels provenant de Batak.
 
Cette population vivant au nord de l'ïle de Sumatra a des coutumes imprégnées de la mythologie et des forces naturelles.
 
Issues des groupes qui forment la grande famille des Batak : les Toba, les Pakpak-Daïri, les Karo, les Simalungung, les Mandailing ou les Angkola, les oeuvres sculptées dans le bois, entre enchevêtrement et superposition, invitent le regard à une lecture attentive de l'objet. Soucieux du détail dans les oeuvres de petites dimensions, les artistes font alors preuve d'un sens aigu de l'ornement lorsqu'il s'agit d'oeuvres monumentales.
 
Les objets présentés au musée quai Branly donnent un aperçu de la vie quotidienne des Batak et invitent, par le détail, à entrer dans l'intimité de cette population.
 
L'exposition permet également de découvrir les Batak comme d'adroits guerriers, à travers une sélection d'armes et objetsassociés : armes blanches, porte-balles, poires à poudre mais aussi comme d'habiles sculpteurs de pierre : urnes, statues protectrices ou effigies d'ancêtres qui ponctuent le paysage du pays batak témoins d'une pratique très ancienne de la sculpturelithique.
 
 
Au Nord de Sumatra : les Batak, est organisée sous la direction de Pieter Ter Keurs.
 
Le quai Branly vous propose désormais la visite-apéro ! Le dernier samedi de chaque mois, les discussions amorcées lors des visites guidées portant sur la question du Beau dans les civilisations non-occidentales, se poursuivent autour d'un verre au café Branly.
 
Musée quai Branly :
37 quai Branly
75007Paris
Tél : 01 56 61 70 00
 
Horaires : de 11h à 19h mardi, mercredi et dimanche, de 11h à 21h jeudi, vendredi et samedi.
Accès : RER C Pont de l'Alma / métro ligne 9 Alma-Marceau - pour voir un plan, cliquer ici.
Billet collections (accès au plateau des collections et aux expositions "dossier") : billetteries en ligne avec la fnac ou ticketnet. (Attention, les billets achetés dans ce cadre sont à retirer exclusivement dans les points de vente ! de ces réseaux - et non pas au musée)

Ajouté le 21/02/2008 à 15h00, consulté 2763 fois

> retour page précédente





Soyez le premier à rédiger un commentaire sur cet article !

Tapez votre commentaire ci-dessous :
Code de sécurité :
Code de sécurité à recopier
Veuillez recopier le code de sécurité :
Votre pseudo :   

Tout commentaire jugé diffamatoire ou insultant sera supprimé. Pour toute conversation privée merci de bien vouloir vous adressez directement à la personne concernée.