Chambres avec Vues présente l'exposition de Ambroise Tezenas du 9 janvier au 3 mars 2007.

Magazine > Expos >

Chambre avec vues - Exposition Ambroise Tézenas

Chambre avec vues - Exposition Ambroise Tézenas

Résumé
Du 9 janvier 2007 au 3 mars, la galerie Chambre avec Vues présente la première exposition personnelle d’un jeune photographe indépendant, Ambroise Tézenas, lauréat du Leica European Publishers Award for Photography 2006.

Chambre avec vues - Exposition Ambroise Tézenas

Du 9 janvier 2007 au 3 mars, la galerie Chambre avec Vues présente la première exposition personnelle d’un jeune photographe indépendant, Ambroise Tézenas, lauréat du Leica European Publishers Award for Photography 2006.

Cette exposition réunit une vingtaine de photographies de paysages, essentiellement urbains; Paris, Pékin, Chicago, Las-Vegas ou Bombay forment le décor de ses prises de vues souvent réalisées de nuit.
Ces images nocturnes conduisent vers un univers imaginaire qui emprunte beaucoup aux atmosphères cinématographiques ou théâtrales.
Né en 1972 à Paris, diplômé de l’école d’arts appliqués de Vevey en 1995, Ambroise Tézenas devient photojournaliste freelance à Paris. Après un passage à Londres, il entre au staff de l’agence Editing. Indépendant depuis 2002, il réalise des campagnes publicitaires et poursuit parallèlement un travail personnel dont l’un témoigne des grands changements de la ville de Pékin.
Intitulé "Pékin, théâtre du peuple", ce travail a remporté en 2006 le Prix de l’édition européenne de photographie décerné par sept éditeurs européens de livres de photographie.

Ambroise Tézenas réalise ses photographies à la chambre, et s'impose ainsi une certaine distanciation. Il s’en explique :
"Je ressens cette nécessité de fuir un peu les gens, me retrouver seul, marcher. La solitude aide à photographier.
Se donner des règles, une chambre, un objectif et un trépied comme bâton. Je ne suis pas spécialement attaché à l’objet, mais la chambre grand format offre une mise en condition. Il me met dans un état de quête, et non pas dans une flânerie passive.
J’ai besoin de me mettre dans cet état de concentration. Et puis il y a ce poids, ce peu d’images possibles par jour... Cette réflexion accrue face au sujet photographié, regarder, cadrer à l’envers, charger un châssis, la photographie comme un rituel.
Le besoin de chercher activement tout en marchant lentement, besoin de me perdre aussi, sans itinéraire prédéfini.
Je traque le paysage sensible. Cette quête qui te met parfois dans un état de transe, cette rencontre entre ce réel, ces paysages et tes propres émotions. Le besoin de s’inscrire soi-même dans le paysage.
Trahir le réel, approcher parfois la fiction, une fiction de metteur en scène, tout en cherchant à rester cohérent avec soi-même.
La ville moderne se présente à moi comme à un décor de théâtre. Un décor dont les projecteurs sont restés allumés. Il y a une certaine euphorie à arpenter ces décors dans le silence de la nuit. Le temps semble figé. La lumière est placée, plus de nuages, ni de rayons de soleil. Je redécouvre le vent dont il faut se protéger. Je vis le silence de la ville.
J’aime les longs temps de pause. Au coeur de la ville de Pékin en pleine mutation j’aimais l’idée que des habitants passaient parfois dans le champ sans pouvoir être imprimés sur le film, fantômes d’un monde révolu. C’est agréable de vivre l’acte photographique dans la durée, de donner à la lumière le temps de s’exprimer. Je pense parfois à l’instant décisif de Cartier Bresson... C’est reposant de ne pas guetter l’instant. "

Ambroise Tézenas signera son livre "Pékin, théâtre du peuple", Editions Actes Sud samedi 10 février 2007 de 15h à 19h.

Exposition du 9 janvier au 3 mars
Galerie Chambre avec Vues
56 bis rue des Plantes
75014 Paris – Métro Alésia
www.chambre-avec-vues.com
Du mardi au samedi de 12h à 19h30
Entrée libre

Ajouté le 04/01/2007 à 12h14, consulté 674 fois

> retour page précédente





Soyez le premier à rédiger un commentaire sur cet article !

Tapez votre commentaire ci-dessous :
Code de sécurité :
Code de sécurité à recopier
Veuillez recopier le code de sécurité :
Votre pseudo :   

Tout commentaire jugé diffamatoire ou insultant sera supprimé. Pour toute conversation privée merci de bien vouloir vous adressez directement à la personne concernée.