1000 ambassadrices pour les sciences dans les lycées, du 3 au 8 décembre 2007 à Paris.

Magazine > Etudes >

1000 ambassadrices pour les sciences dans les lycées

1000 ambassadrices pour les sciences dans les lycées

Résumé
La 1ère édition de 1000 ambassadrices pour les sciences dans les lycées se déroulera du 3 au 8 décembre 2007.

Voir aussi : Stages Paris

1000 ambassadrices pour les sciences dans les lycées

La 1ère édition de 1000 ambassadrices pour les sciences dans les lycées se déroulera du 3 au 8 décembre 2007.

Cette opération est organisée par la Mairie de Paris, le rectorat et les associations Femmes et sciences, Femmes et maths, et Femmes ingénieurs.

Pendant une semaine des jeunes femmes issues d'universités, grandes écoles ou milieu professionnel ainsi que des membres des 3 associations se rendront dans les lycées de Paris et exposeront leurs propres expériences et les idées reçues selon lesquelles les filles ne seraient pas faites pour les sciences.

Elles souhaitent ainsi donner envie aux filles intéressées par les sciences de poursuivre dans cette voie et pourquoi pas effectuer des stages en biologie, chimie et Physique par exemple pour découvrir les différents métiers.

Une table ronde aura également lieu le 3 décembre à 14h30 au Lycée Paul Bert, animée par la journaliste laure Adler, avec la présence de femmes scientifiques prestigieuses telles que Françoise Barre-Sinoussi (co-découvreuse du VIH, Docteur es Sciences, directrice de recherche à l'INSERM, directrice de l'Unité "Régulation des Infections Rétrovirales" à l'Institut Pasteur), Michèle Leduc (présidente de la Société Française de Physique, directrice de recherche au CNRS, responsable d'une équipe de recherche à l'Ecole Normale Supérieure à Paris), Claudine Hermann (Docteur es Sciences, 1ère femme à être nommée professeur à l'École Polytechnique, membre fondatrice et présidente d'honneur de l'association Femmes et Sciences) ou encore Dominique Mathot (architecte en systèmes d'information, présidente de Women in Technology IBM France).

Cette initiative semble importante, sachant que les filles ne représentent que 46% des terminals S et que leur effectif diminue presque de moitié en 1er cycle d'études supérieures dans les filières scientifiques.

Ajouté le 29/11/2007 à 10h09, consulté 615 fois

> retour page précédente  > Stages Paris





Soyez le premier à rédiger un commentaire sur cet article !

Tapez votre commentaire ci-dessous :
Code de sécurité :
Code de sécurité à recopier
Veuillez recopier le code de sécurité :
Votre pseudo :   

Tout commentaire jugé diffamatoire ou insultant sera supprimé. Pour toute conversation privée merci de bien vouloir vous adressez directement à la personne concernée.